Venice Spescha - du 10 avril au 22 mai 2016

Venice Spescha

Exposition du 10 avril au 22 mai 2016
Vernissage le samedi 9 avril 2016 à 18h
ouvert tous les jours sauf mardi de 14h à 18h
ou sur rendez-vous pour les groupes
... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

TRACES I et II

Traces d‘interaction | noitcaretni‘d secarT
Ici, l’accent repose sur la perception de l’interdépendance entre action physique et mouvement de la pensée.
La relation entre la marche et la pensée est ancrée dans l’histoire.
Les élèves d’Aristote étaient nommés «Péripatéticiens » (philosophes promeneurs).
L’on pense également aux longs couloirs des monastères du Moyen-âge le long desquels les moines déambulaient, absorbés en dialogues et contemplation, cela en parfaite connaissance que l’effet physique créé par le mouvement consistant à poser sciemment un pied puis l’autre, favorisait le développement de la pensée. C’est ainsi que l’action de dessiner peut lui être comparable.
La majorité du travail que je réalise en Atelier implique la marche. L’aller et venir ou bien la circumduction autour de l’oeuvre en cours d’exécution appartiennent ainsi à l’historique de son élaboration. La marche s’imprègne dans la structure du dessin.
Chaque touche d’encre de chine - une respiration – la pression et la résistance sur le papier, alors que l’outil de peinture prolongation du bras, s’empare du papier, devient l’espace explorée.
Proche de l‘événement, au moment de l’action, des lignes et des points de référence prédéterminés naissent de la tension existant entre les impressions découlant du quotidien extérieur et la réflexion dans le cadre protégé de l’Atelier. Une interaction rythmée, mélange subtil de mouvement, matière, et interprétation de la pensée.

 

 

Venice Spescha Venice Spescha

 

 

WALK – ABOUT

Hanging in the Balance
almost
not yet
near by
close to
dissolving
a fire is burning

Cette installation est interaction entre espace et intervalles. Un équilibre gestuel entre le visible et l’invisible, le proche et le lointain, le fixe et le flexible, la lumière et l’ombre.
Des points fixes, déterminés dans l’espace sont reliés à l’aide de fils de soie blancs géométriquement ordonnés. Transversalement - la tension étant adaptée en conséquence - des bâtons de bambou sont répartis. De longueurs variables ils sont recouverts d’une couche de graphite.
Lorsque l’on pénètre dans l’installation, les perspectives se transforment laissant entrevoir, transparente, une forme tridimensionnelle. L’alternance : être - ne pas être, d’une figure imaginaire, naît de l’imagination et de l’expérience sensorielle du spectateur. A distance, les fils blancs alignés, se fondent dans le blanc de la
paroi alors que les bâtons de couleur sombre semblent flotter dans l’espace tel un croquis au graphite dessiné dans l’espace. Dans la journée, la lumière diurne diffuse un flot de lumière venue de la baie vitrée projetant des ombres qui entrent en interaction avec les éléments.

Installation WALK-ABOUT, 2014, dimension ca. 7x7x12m. Adaptable à d’autres lieux, d’autres espaces et peut également varier en dimensions.

 
< Précédent   Suivant >