QUE DU PAPIER III, Didier Desplats & David Huguenin - du 9 avril au 4 juin 2017

QUE DU PAPIER III

+

DIDIER DESPLATS et DAVID HUGUENIN

Exposition du 9 avril au 4 juin 2017
ouvert tous les jours sauf mardi de 14h à 18h
ou sur rendez-vous pour les groupes
... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

Cette exposition regroupera une sélection d’œuvres de la collection de la famille Moget et s’articulera autour du papier dans une mise en espace assez proche des cabinets de curiosités du 18è siècle.

Deux artistes photographes seront également invités :

 

DIDIER DESPLATS

Né en 1961, vit et travaille à Toulouse.
Ce nouveau travail du photographe Didier Desplats, qui s’inscrit dans le prolongement de sa série TITANS commencée en 2006, témoigne d’une démarche de réciprocité à l’oeuvre depuis le début. C’est son regard sur le corps de l’autre qui a amené Didier Desplats à regarder son propre corps, pour finalement revenir au corps du modèle, faisant de l’intime une voie vers l’universel, à travers une série de gestes proche du rituel.

La dimension religieuse de cette nouvelle série, explorant les motifs de la chute et de l’élévation, dépasse la simple référence iconographique à la résurrection. À l’image d’un rite initiatique, qui conduit d’un état à un autre, la série photographique RÉSURRECTION s’articule autour de figures établies par l’artiste et auxquelles doivent donner corps les différents modèles. Mais plus que la notion de passage c’est ici la notion de traversée qui semble fondamentale, une traversée de l’entre-deux, de l’ambivalence des corps, entre dévoilement et réserve, vie et mort. Le nu, dans son innocence édénique, dévoile une vérité par et au-delà du corps.
Angèle Ferrere.

 

 

DIDIER DESPLAT DIDIER DESPLAT DIDIER DESPLAT

 

 

DAVID HUGUENIN

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie en 1996, je partage mon temps entre le développement d’un travail artistique et des commandes institutionnelles. En 1998, une mission du CNRS m’intègre aux recherches du Centre Franco Egyptien d’Etudes des Temples de Karnak. Depuis, en tant que photographe professionnel, j'ai a collaboré à de nombreux projets en lien avec le paysage et l’architecture. Avec le paysage, c’est à travers la mise en place d’observatoires photographiques, le dernier en date en partenariat avec le Parc naturel régional du Haut Languedoc. Pour l’architecture, les collaborations concernent des reportages, mais aussi des interventions au sein d'études, de réflexions éditoriales. Une collaboration durable est également construite avec divers musées et lieux d’art contemporains. Prises de vues en photographie dite appliquée ou photographie de commande, commissariat d’exposition, conseil scientifique, expertise et numérisation de fonds patrimoniaux, interventions pédagogiques. Habitant la région de Sète, mon travail de création est nourri par l’observation de la nature, l’architecture, le paysage.

L’artiste propose de faire l’accrochage d’une série intitulée : Stellæ, dans la vie des formes et également un triptyque de la série « Couleur de l’air ».

Notes à propos d’une série photographique. « Où il serait question des simples, d’une simple couleur verte »

Depuis de nombreuses années, l'observation de la nature, pratique régulière, parfois quotidienne, s'est accompagné du désir de garder une trace des architectures remarquables qui animent le règne végétal. (...) L’esprit de la série ne renvoie donc pas aux catégories traditionnelles, aux types biologiques de genre, d'espèce, mais tente de prolonger plutôt un mouvement de saisissement de la pensée (...)

 

 

DAVID HUGUENIN DAVID HUGUENIN DAVID HUGUENIN

 

 
< Précédent   Suivant >